Startpour les patientsEnfants

Enfants

À l’enfant – et ses parents – qui se trouvent dans une situation particulière et souvent difficile, nous voulons apporter sécurité et écoute, et leur montrer que nous les prenons au sérieux. Il faut pour cela qu’un des parents au moins se tienne près de l’enfant jusqu’à ce que celui-ci s’endorme. En règle générale – cela dépend aussi de l’âge et des souhaits de l’enfant – l’induction de l’anesthésie se fait au travers d’un fin masque transparent, sans piqûre.

Non seulement l’anesthésiste fait de son mieux, mais vous aussi, en tant que parent, vous devez contribuer à une plus grande sécurité pour votre enfant et pour le succès de l’anesthésie – et donc aussi de l’intervention elle-même – en observant les règles suivantes:

Connaissance de votre état de santé

Une connaissance aussi précise que possible de l’état de santé de votre enfant est importante pour que l’anesthésiste puisse planifier au mieux la réalisation de l’anesthésie.

Formulaire d’admission

Remplissez le formulaire d’admission en anesthésie que vous avez reçu du chirurgien, du médecin traitant ou de notre équipe en répondant aussi complètement et précisément que possible aux questions sur votre état de santé. En cas de doute, notre secrétariat se fera un plaisir de vous fournir des renseignements ou de vous mettre en rapport avec l’un de nos anesthésistes. Nous sommes heureux de vous aider si vous avez des questions.

Brochures anesthésie

Lisez nos brochures d’anesthésies (par exemple, «Anesthésie pour tous types d’interventions», «Anesthésie en urologie, UROVIVA», «Anesthésie en chirurgie de la main» ou «Anesthésie en chirurgie des yeux») et suivez les recommandations formulées, en particulier les règles de sobriété. Nous sommes heureux de vous aider si vous avez des questions.

Nos brochures

Informations sur l’anesthésie

L’anesthésie générale est un état comparable au sommeil profond, induit après la pose d’une perfusion au bras ou au dos de la main et l’injection d’un produit anesthésiant à action rapide. L’anesthésie est maintenue soit par l’inhalation d’un gaz anesthésique spécial par les voies respiratoires soit par une perfusion de produit anesthésiant en continu. La perception de la douleur est neutralisée et le patient est inconscient. La respiration doit être généralement assistée (respiration artificielle) – par un masque facial, un masque laryngé ou bien une sonde d’intubation – sans que le patient ne s’en rende compte. Une fois l’acte chirurgical terminé, l’administration du produit anesthésiant est arrêtée et le patient se réveille en quelques minutes. Il est ensuite conduit en salle de réveil où il reste sous surveillance continue.

L’anesthésie locorégionale consiste à neutraliser la perception de la douleur dans la seule partie du corps concernée par l’opération. On peut citer par exemple l’anesthésie du plexus brachial, l’anesthésie rachidienne ou péridurale, le bloc intraveineux (IVRA) et les blocs tronculaires (tronc nerveux).

Nos brochures d’information vous présentent en détails les différentes procédures et nos dessins animés vous montrent en quelques minutes, comment une anesthésie donnée se déroule.